Accueil  >  Platrerie  >  Les risques du plâtrier
Les risques du plâtrier
Si vous souhaitez devenir plâtrier, vous devez savoir que vous vous exposez à des risques divers comme beaucoup de métiers manuels.

Votre métier de plâtrier vous amènera à rencontrer certaines des situations suivantes :

- manipulation de charges plus ou moins lourdes (plaques, sacs de ciment....)

- utilisation d'outils vibrants, coupants, perforants

- inhalation de poussières, de produits divers plus ou moins « nocifs »

- exposition à divers bruits : fixation métalliques, perçage, sciage, clouage....

Vous devrez être prévoyant et organiser au mieux votre chantier, adapter vos gestes professionnelles et utiliser les nombreuses mesures désormais possibles pour faciliter le travail et prévenir les risques : aide à la manutention et au levage, option pour des produits écologiques, techniques de sécurité pour les travaux en hauteur....

Malgré toutes ces précautions, vous n'êtes malheureusement pas à l'abri d'un accident :

- Prenez soins de vos muscles et de votre squelette !
  Soyez vigilant quant aux postures que vous devrez prendre : torsions, bras en l'air, position accroupie.... autant de points sur lesquels il faut     être vigilant afin d'éviter toutes lésions articulaires et musculaires : douleurs poignets, genoux, épaules, lombalgie...

- Attention vos bras et vos doigts !
  Les scies, cutters, perceuses, ponceuses, marteau, visseuse.... deviendront seront les premiers ennemis de vos membres supérieurs lors des ponçage, sciage, perçage....
Vous devrez également être vigilants quant aux risques électriques de ces divers outils manuels, aux projectiles et poussières qui pourraient être projetés et protéger vos yeux....

- Gare aux chutes !
   Vous serez certainement amenés à grimper sur des échafaudages, des escabeaux, des échelles ou autres plateformes pour vos travaux en hauteur !
Votre matériel doit être entretenu, stable et non surchargé ! C'est pourquoi il sera important que vous sachiez évaluer le poids des matériaux que vous devrez monter !

- Attention aux températures !
  En intérieur dans un local non chauffé, ou à l'extérieur par temps de forte chaleur, votre corps sera également exposer à l'humidité, aux courants d'air. Vous devrez vous adapter et savoir vous protéger des crampes, rhumes et autres coups de froid musculaires !

- Au diable le bruit !
  Nombreux seront les appareils bruyants que vous devrez utiliser en tant que bon professionnel. N'hésitez pas à porter un casque ou tout autre appareil pour vous protéger.

Si vous souhaitez vous lancer dans cette activité, faites comme la Société G. Palopoli à Epervans, prenez les mesures nécessaires au bon déroulement de votre chantier :
- organisation du chantier
- identification des risques
- vigilance sur le choix et l'utilisation des produits et outils
- utilisation d'aides à la manutention (grues, lève-plaques, élévateurs....)
- instauration d'une protection individuelle (casques, chaussures de sécurité, lunettes et masques de protection, gants....)

Vous constaterez très vite qu'un chantier bien organisé, protégera vos employés ainsi que vous-même et évitera bien des désagréments !
Partagez cette page
avec vos amies et amis